Accueil > À la une

Des skyrmions à température ambiante

Des skyrmions à température ambiante

Nous démontrons dans cet article que des skyrmions magnétiques de quelques dizaines de nanomètres de diamètre peuvent être stables à température ambiante. Ces skyrmions ont pu être imagés par la technique de microscopie magnétique de rayons X. Pour ce faire, nous avons développé des multicouches métalliques conçues pour produire une forte interaction d’échange asymétrique (appelée interaction Dzyaloshinskii-Moriya) permettant la stabilisation de skyrmions isolés, à la fois dans des films, mais aussi dans des nanostructures telles que des disques ou des pistes sub-microniques. Ces résultats obtenus en collaboration avec l’équipe de la ligne Pollux à PSI, Villigen, Suisse et la ligne Maximus à Bessy II à Berlin, Allemagne constituent une étape importante vers le développement de dispositifs à base de skyrmions pour des applications mémoire et/ou logique mais également marque le point de départ d’autres études fondamentales sur la physique des skyrmions.

C. Moreau-Luchaire et al., Additive interfacial chiral interaction in multilayers for stabilization of small individual skyrmions at room temperature, Nature Nanotechnology (2016)